Voeux belgian open

Fin d’année rime avec bulletins de classe pour nos athlètes. On prend donc des nouvelles et on dresse le bilan de leurs fins de saison depuis leurs exploits au Belgian Open. Et il est excellent pour nos compatriotes!

Phénoménale. Il n’y a pas d’autres mots pour qualifier la fin de saison extraordinaire de Joachim Gérard et de Jef Vandorpe. Alors que le premier a une nouvelle fois gagné les Masters de Londres en venant à bout des deux premiers joueurs du monde, le second a atteint la première place mondiale en juniors en octobre et termine l’année une place derrière. À seulement 15 ans.

  

Retour sur leurs fins de saison

Direction l’Angleterre et le British Open pour Joachim Gérard après sa défaite en finale à Jambes. Après deux premiers tours relativement simples, il prend la mesure du Japonais Sanada, neuvième mondial, en trois sets en quart de finale puis de l’Anglais Gordon Reid en demi. Il doit par contre s’incliner face à Stéphane Houdet en finale sur le score de 6/3-6/4.

Le mois d’août est l’occasion pour notre champion de prendre un peu de repos et de se préparer pour les Jeux paralympiques. Et Jo’ passera par tous les sentiments en septembre à Rio. La joie et la satisfaction d’abord, lorsqu’il dispose aisément de l’ancien n°1 mondial Shingo Kunieda en quart de finale. La déception et quelques regrets ensuite alors qu’il doit s’incliner en demi face au jeune et prometteur Alfie Hewett. Mais la semaine se terminera en apothéose avec une splendide médaille de bronze acquise face au n°1 mondial du moment, Stéphane Houdet.

 

À peine rentré, Jo fait à nouveau parler ses splendides coups de raquette pour remporter l’Open des Hauts-de-France avec une nouvelle victoire sur le Français Houdet en finale. Et ce n’est qu’un aperçu de la fin de saison qui l’attend.

 

Le Belge atteint la finale des Masters de double aux Etats-Unis en compagnie de notre tenant du titre Gustavo Fernandez avant de remporter le tournoi de Bath dans la foulée. La suite, on la connaît. Joachim gagne brillamment ses trois matchs de poules aux Masters de simple à Londres avant de disposer du Suédois Olsson en demi-finale puis du fraîchement n°1 mondial Gordon Reid en finale au terme d’un match haut en couleurs et en intensité.

 

Il termine l’année à la troisième place mondiale avec un oeil bien fixé sur le premier rang, plus très loin. Et si Jo’ arrivait au Belgian Open 2017 en tant que meilleur joueur du monde?

Joachim gerard

La promesse belge

Son cadet, Jef Vandorpe, n’a pas été en reste en cette deuxième partie de saison. Il atteint au mois d’août les demi-finales du tournoi de Westende et d’Anvers en messieurs et s’impose en Suisse et à Anvers en catégorie juniors. Il remporte également le tableau consolation en messieurs à Ath.

 

Jef se dirige ensuite début novembre vers l’Open des Hauts-de-France où il remporte le tableau juniors haut la main après avoir battu le n°1 mondial en finale et lui chipant sa place au sommet du classement au passage.

Il terminera l’année avec une demi-finale en messieurs à Montfermeil puis un quart de finale à Toulouse. De quoi clôturer 2016 à la deuxième place mondiale en juniors et dans le top80 en messieurs. C’est tout simplement le meilleur joueur de son âge, toutes catégories confondues. Prometteur.

Jef vandorpe2

 

Nos deux autres compatriotes ont aussi eu l’occasion de s’illustrer puisque Mike Denayer termine l’année à la 37ème place et Justin Peraux à la 19ème place juniors.

Nous avons déjà hâte de les revoir en action sur les terrains du Belgian Open en 2017! Et vous?

Bilan de fin de saison

Fin d’année rime avec bulletins de classe pour nos athlètes. On prend donc des nouvelles et on dresse le bilan de leur fin de saison depuis leurs exploits au Belgian Open. Et on commence avec les champions des champions: nos deux vainqueurs!

 

Difficiles. C’est sans doute le mot qui qualifierait le mieux les derniers mois de Gustavo Fernandez et Sabine Ellerbrock sur le circuit. L’Argentin n’est pas parvenu à signer les performances espérées aux Jeux paralympiques et aux Masters alors que l’Allemande a connu de nombreux pépins physiques et personnels. Des situations qui ne les ont pourtant pas empêché d’engranger quelques résultats impressionnants.

 

Gusti se hissait en finale de l’US Open Championships un mois après sa victoire à Namur, s’offrant au passage le scalp du jeune et prometteur Alfie Hewett et de l’ex-n°1 mondial Shingo Kunieda. Un résultat qui n’a malheureusement pas tenu ses promesses pour les Jeux paralympiques où il a dû s’incliner en quart de finale en trois sets contre le futur médaillé d’or, Gordon Reid. Fin novembre, il a ensuite atteint la finale du tournoi de Bath où il s’est incliné contre notre compatriote Joachim Gérard. Ces résultats lui permettent ainsi de terminer l’année à la quatrième place mondiale. Mais l’Argentin a aussi brillé en double en atteignant pas moins de quatre finales dont celles des Masters de double aux Etats-Unis. De quoi envisager la saison à venir avec ambition!

 

Sabine Ellerbrock a elle dû faire une croix sur nombre de ses ambitions à cause de différents pépins, à commencer par les Jeux paralympiques auxquels elle a dû renoncer peu de temps avant l’ouverture. Elle est toutefois parvenue à atteindre les finales de l’Open des Hauts-de-France et de Bath, où elle s’est chaque fois inclinée face à la Néerlandaise Diede de Groot. On espère la voir débarrassée de tous soucis en 2017 pour venir défendre son titre à Namur lors d’une trentième édition qui s’annonce grandiose!

Revivez les finales!